Cinejeu.net : devenez producteur de cinéma ! (jeu en ligne gratuit de simulation économique)

Gérard Cousin Prod présente
Uncharted Waters IV - Les Zélotes de Léviathan

Il y a des horreurs au-delà des limites de la vie, dont nous n'avons pas idée, et les prières diaboliques d'un homme peuvent en un instant les faire surgir dans notre propre réalité.  

"La Chose sur le Seuil", H.P Lovecraft  

 

Fletcher Greetham (Graham Cannon) regarde une nouvelle fois le message laconique qu'Angelica a laissé avant de quitter le bord et ne plus revenir: "Pardonne moi mais je dois faire quelque chose, seule... A."  

Le capitaine de la Catin des Mers s'en veut de ne pas s'être aperçu qu'elle n'était pas remontée à bord, il s'en veut de ne pas avoir agi en temps voulu, de ne pas avoir fait demi-tour pour la rejoindre, pour l'aider...  

Il ne sait pas ce qui se passe et ça, ça le pertube vraiment: Pourquoi Angelica ne lui a rien dit?  

Ils auraient pu faire ça ensemble, quelque soit cette chose à faire...  

En fait, depuis des semaines, lui et son équipage arpentent les comptoirs et les colonies, espérant obtenir un indice pouvant les conduire à Angelica...  

Mais pour l'heure, rien, absolument rien n'indique où est partie celle qu'il aime...  

Même si jamais il ne l'avouera à voix haute.  

-"Encore à lire cette fichue lettre? Vous devez la connaitre par coeur..."  

Fletcher ne prend même pas la peine de se retourner pour répondre à Charlotte Mainwaring (Gaia Williams)  

-"J'ai été bien généreux de vous accueillir à mon bord. Ne prenez pas ma gentillesse pour de la faiblesse..."  

La jeune femme hausse les épaules et vient se poster à côté de lui, regardant l'horizon. Ils restent silencieux.  

Charlotte a eu un peu de mal à s'acclimater à l'équipage de La Catin des Mers après tout ce qui s'est passé: La malédiction dont elle était victime, les choses qu'elle a faites, le sacrifice de Edward Glasspoole l'homme qu'elle a aimé...  

Et qu'une partie d'elle-même aimera à jamais, encore plus après ce qu'il a fait pour elle. Il y a une autre chose aussi...  

Charlotte évite de penser à tout ça, préférant donner une image détachée et que rien ne semble toucher ou affecter. Si entre Fletcher et elle, les tensions sont quotidiennes, il faut avouer que depuis la disparition d'Angelica, ces tensions et prises de bec sont plus pour la forme. Et un soir, alors qu'il se lamentait à l'idée qu'Angelica soit en danger, quelque part, le capitaine et la jeune femme ont partagé une bouteille, ils ont parlé et Charlotte a compris pourquoi cette Angelica semble si importante pour lui. Un sentiment qu'elle connait bien et ayant un écho avec ce que lui a fait la mort de Glasspoole mais pas seulement...  

C'est Fletcher qui brise le silence entre eux:  

-"Mary est venue me voir dans la soirée..."  

Charlotte secoue la tête: Qu'est-ce que cette fille a pu encore dire?  

Se plaindre de la prise de tête qu'elles ont eu... Encore?  

-"Ecoutez, Fletch..."  

Le capitaine secoue la tête:  

-"Ne m'appelez pas comme ça!"  

La jeune femme reprend:  

-"Ecoutez, "Fletcher", Mary ne cesse de me faire comprendre que je n'ai pas ma place à bord, que j'aurais du crever sur l'île du Crocodile..."  

Bien sur, elle sait aussi qu'elle a failli tuer Mary là-bas et qu'elle ne semble pas vraiment prête à lui pardonner.  

-"Fletcher, cette fille est chian..."  

Elle n'a pas le temps de finir lorsque la vigie hurle qu'elle voit au loin de la fumée, beaucoup de fumée, venant en direction du comptoir de San Cristobal. La capitaine hésite puis donne ses ordres: Il faut rejoindre le comptoir toutes voiles dehors! Charlotte tente de l'en dissuader: Il y a peut-être une bataille là-bas!  

-"Il ne fait pas bon se retrouver entre les navires du Roi de France et de celui d'Espagne lorsqu'ils se battent!"  

Il ne lui répond pas mais elle a compris: Et si Angelica se trouvait là-bas?  

-"Vos ordres?" demande-t-elle en faisant un clin d'oeil à Fletcher.  

-"Faites préparer les canons, je pense qu'on va en avoir besoin!"  

 

La Catin des Mers file vers San Cristobal mais plus le navire s'approche de la ville, plus le ciel est sombre zébré d'éclairs, la mer est démontée sans raison apparente...  

La ville semble être la proie d' incendies, des navires à quais brulent eux-aussi donnant à la scène un aspect "infernal"... Charlotte se signe en voyant ça.  

-"Pas de bataille... Qu'est-ce qui a fait ça?" murmure Fletcher.  

Charlotte voir à tribord l'eau se soulever et "quelque chose", comme une sorte d'os ou de morceau de chitine est visible et fonce en direction de La Catin des Mers.  

-"Virez de bord!" hurle-t-elle au capitaine, ce dernier fait tourner la barre et l'étrange morceau sortant de la mer frôle le côté du bateau mais sans le toucher! Devant la ville en proies aux flammes, l'eau bouillonne et une forme sort de l'eau, massive, couvrant de son ombre toute la ville, l'écume et l'eau projetées éteignant certains incendies...  

De son oeil énorme et globuleux, cette "chose" observe le comptoir, pousse un cri strident, horrible et terrifiant avant de cracher des flammes sur la cité! Les membres d'équipage de La Catin des Mers sont comme tétanisés par cette vision d'horreur qu'est ce monstre marin gigantesque! Fletcher comprend ce qu'est cette chose et surtout, d'où elle vient...  

-"Tout le monde à son poste et preparez-vous à faire feu!"  

Il donne l'ordre: Les batteries de canons tirent en direction du monstre, pour le faire cesser de cracher son brasier sur la ville. D'un mouvement lent, il se retourne et commence à cracher des flammes en direction du navire! Fletcher utilise toute sa science de la navigation pour éviter les flammes infernales de cette chose, laissant le soin à Charlotte de donner les ordres pour tirer...  

Mais la chitine qui compose la carapace de cette chose semble insensible aux tirs de canons ou de mousquets. Les flammes crachées par ce monstre sont si chaudes que l'eau touchée se vaporise en un instant, plongeant le navire dans une véritable brume! Le navire vire sur cette mer démontée, alors que le monstre s'enfonce dans les eaux pour ressortir plus loin, tentant de s'en prendre encore, au navire!  

Mary North (Adria Boult) est sur le pont, recharge son mousquet lorsque les vagues soulevées par le monstre la font basculer sur le sol, elle est quelque peu assommée lorsque une nouvelle vague l'envoie par dessus bord!  

En voyant ça, Charlotte ne peut s'empecher de jurer!  

Elle fonce en direction de l'endroit où Mary a disparu!  

Libérée de la malédiction, Charlotte n'a plus de pouvoirs mais elle a gardé certaines choses comme des réflexes et un "instinct" développés. Et elle les utilise pour rejoindre Mary. D'un rapide coup d'oeil dans ces eaux déchainées, elle voit le corps inerte de la jeune femme s'enfoncer dans les ténèbres. Sans hésiter, elle plonge! Mary sombre dans les profondeurs et Charlotte utilise toutes ses forces pour la rejoindre. Elle constate aussi que ce monstre est "gigantesque" car même dans l'eau, elle ne distingue pas ses pattes, ses nageoires ou quoi qu'il ait, dissimulées dans la noirceur des abysses.  

Charlotte attrape Mary et tente de remonter à la surface. Les deux femmes ont la tête hors de l'eau, Charlotte usant de ses dernières forces pour s'accrocher sur la coque de La Catin des Mers et grimper. Mary ouvre les yeux, ne comprenant pas ce qui se passe.  

-"Ne bougez pas! Je n'en peux déjà plus alors si en plus, vous gigotez, on ne s'en sortira pas!" déclare Charlotte, à bout de souffle. Mary obéit et murmure juste un "Merci" à l'oreille de sa sauveuse.  

Fletcher comprend que ce combat est perdu d'avance et décide de s'éloigner de ce monstre avant que le navire sombre!  

Après une courte poursuite dans la brume, l'abomination gigantesque s'enfonce dans les eaux et n'en ressort pas, pour le plus grand soulagement des membres d'équipage encore en vie de La Catin des Mers!  

Charlotte perd connaissance, épuisée après avoir sauvé Mary.  

 

Elle se réveille dans la cabine de Fletcher à cause du brouhaha dans les couloirs et sur le pont. Elle se lève et bien que très fatiguée, se met à marcher. La porte s'ouvre et Mary apparait, tenant un linge mouillé, visiblement destiné à la tête de Charlotte.  

-"Remettez-vous au lit!" ordonne l'ancienne capitaine du Sinistre Hurleur.  

Charlotte refuse de se soumettre aux injonctions de Mary.  

-"Que va faire Fletch?"  

L'infirmière improvisée assure qu'elle doit se reposer et ne pas se soucier de ce que fait le capitaine.  

-"Répondez-moi!"  

Finalement, Mary cède: Il veut débarquer à San Cristobal. Charlotte secoue la tête et quitte la cabine, suivie par Mary.  

Sur le pont, Fletcher vérifie les pistolets chargés qu'il rentre dans l'étui en cuir à multiple emplacements qu'il porte sur sa chemise.  

-"Vous êtes dingue ou quoi?"  

Cela amuse le capitaine.  

-"Me demande celle qui a plongé dans une mer déchainée pour sauver une personne qu'elle déteste?"  

Charlotte reconnait qu'elle est mal placée pour juger ce qui est dingue ou pas aujourd'hui.  

-"Pourquoi aller à San Cristobal?"  

Fletcher la regarde puis s'approche d'elle pour lui répondre, tout bas.  

-"Charlotte, le monstre qui a attaqué cette ville est lié...  

Il est lié à quelque chose que l'on a fait, Angelica et moi.  

Ou plutôt, lié à quelque chose qu'on a contribué à libérer..."  

Il se tait et regarde la jeune femme dans les yeux.  

-"Et je pense que si cette chose a attaqué la ville..."  

Charlotte hoche la tête:  

-"...c'est peut-être lié à Angelica et à sa présence?"  

Il hoche la tête. Elle n'est pas convaincue mais se dit qu'après tout?  

-"Je viens!"  

Mais le capitaine refuse, elle est trop faible pour ça.  

-"Dites encore une fois que je suis trop faible et je vous jure que vous le regretterez, "Fletch"!"  

L'apparente arrogance de Charlotte l'amuse: Depuis des mois, leurs discussions, la nuit, autour d'une bouteille, sont toutes autres. Elle est une femme marquée par son passé, marquée par la mort de Glasspoole pour qui elle semble avoir eu, à une époque, de profonds sentiments, marqué par des secrets et des non-dits qu'elle ne partage avec personne...  

Bref, Fletcher a appris à connaitre Charlotte et derrière cette façade un tantinet désinvolte et parfois agaçante, se cache quelqu'un de très intéréssant et au courage sans pareil.  

-"Je vous l'ai dit, ne m'appelez pas comme ça! Et allez vous préparer si vous voulez venir, nous ne vous attendrons pas!"  

Charlotte hoche la tête et va dans ses quartiers, chercher ses armes. Mary décide de participer à l'expédition aussi.  

 

A mesure que le canot s'approche de la côte, les membres d'équipage voient les restes fumants de San Cristobal, la destruction, le désastre provoqué par ce monstre...  

Fletcher semble apercevoir plusieurs formes accrochées à ce qu'il reste des murs d'un bâtiment.  

Il sort sa lunette et regarde.  

-"Qu'est-ce que..?"  

A mesure que le canot s'avance, les différentes personnes à bords découvrent avec horreur des corps crucifiés sur le mur: Leurs chairs sont carbonisées, noircies, certainement à cause des flammes de ce monstre. Mais ce qui semble évident, c'est que ce n'est pas lui qui a fait ça à ces malheureux...  

Lorsque le canot est dans une petite crique, à quelques encablures de ce qui fut l'entrée de la ville, Fletcher donne ses derniers ordres: Ils se séparent en deux groupes. Le premier, il s'en charge, le deuxième, il le confie à Charlotte.  

-"N'oubliez pas: Nous ne sommes pas là pour sauver ce qu'il reste de cette ville, nous devons juste découvrir si Angelica..."  

Il s'interrompt.  

-"Si Angelica n'est pas passée par là ou si elle si trouve toujours." conclut Fletcher.  

-"Et si on rencontre les sympathiques personnes qui crucifient des gens, on fait quoi?" demande Charlotte.  

Le capitaine de La Catin des Mers lui sourit:  

-"Ce qu'il faut pour survivre bien sur!"  

 

Plus Fletcher et ses membres d'équipage avancent, plus ils semblent pénètrés dans les cercles de l'Enfer de Dante: Dans la rue principale, les bâtiments effrondrés, les corps écrasés, l'odeur de chair carbonisée mais surtout, les corps de malheureux, hommes, femmes et enfants, semblant comme "sacrifiés" et cloués aux murs encore debout longeant la rue principale de cette colonie. Fletcher jette un rapide coup d'oeil, craignant d'y voir le visage d'Angelica...  

Heureusement, ce n'est pas le cas!  

Charlotte découvre le même genre de chose de son côté, les restes de son instinct "animal" lui ordonne de faire demi-tour...  

Elle et les marins de son groupe atteignent les ruines fumantes et aux vitraux explosés de ce qui fut l'église ou la cathédrale de cette colonie...  

Les notes de l'orgue résonnent, jouant un morceau aux sonorités macabres et n'ayant rien de "Chrétiennes". Charlotte jette un rapide coup d'oeil dans ce qu'il reste de l'édifice et constate que des gens s'y trouvent, agenouillés au sol, psalmodiant des litanies sourdes autour de corps fraichement mutilés...  

Elle ordonne à ses hommes de repartir, ils doivent prévenir Fletcher et les autres: Elle ne sait pas qui sont ces tarés mais ce sont eux le vrai danger dans cette ville!  

Fletcher et ses marins, ainsi que Mary, avancent toujours plus loins à l'intérieur de cette ville en ruines, des bruits de cris et de chants leurs proviennent de plus loin.  

-"Soyez prêts..." murmure-t-il.  

A peine a-t-il dit cela, que des personnes, hirsutes, vêtues de haillons, hurlent et se jettent sur les membres d'équipage de la Catin des Mers!  

Fletcher est le premier à réagir et à tirer!  

Dans cette rue détruite, aux batiments en ruines, c'est une véritable bataille rangée qui se déroule: Les mystérieux assaillants sont impitoyables, ils s'acharnent sur les plus combatifs. Fletcher fait un carnage, d'abord avec ses pistolets avant d'y aller au corps à corps. Il a l'impréssion que ces gens sortent de partout, telles des nuées d'insectes ou rats se jetant se de la nourriture!  

En plein combat, il tombe au sol, son crane bourdonne: Il passe sa main sur sa tête et il constate qu'il saigne. La dernière chose que Fletcher voit avant de sombrer dans l'inconscience, c'est un moine marchant dans sa direction...  

-"Ramenez les survivants, mes enfants..."  

 

Fletcher reprend conscience solidement attaché à une Croix de saint André constitué de bouts de charpente. Il constate que ses marins encore vivants et Mary sont dans la même posture que lui. Il voit aussi des gens au visages peinturlurés de manière tribale et vétus de haillons, des hommes, des femmes et même des enfants...  

Et au milieu d'eux, un moine à la barbe et à la chevelure blanche.  

-"Libérez-mon équipage!"  

Frère Francisco (Aymeric Santer) semble étonné.  

Le moine franciscain s'approche de lui et lui explique d'une voix douce qu'ils n'ont rien à craindre.  

-"Voyez-vous, mon jeune ami, toute ma vie, j'ai cherché Dieu...  

Sans me douter que je le verrais un jour!"  

Fletcher voit les tics sur le visage du moine, son regard fou, comprenant que cet homme d'église a perdu la raison. Et ses "sbires" aussi.  

-"Je ne vois nul "Dieu" ici..." dit Fletcher en tenant le regard du moine.  

Ce dernier ricane: C'est normal, il n'est pas là!  

Pas encore!  

-""Dei omnipotent" est partout à la fois, non?  

Alors pourquoi pas ici?"  

L'un des zélotes frappe le capitaine de la Catin des Mers pour son outrecuidance mais Frère Francisco lui fait signe de cesser.  

Il s'approche et lui explique qu'il ne parle pas de ce Dieu là, "imaginaire" et "faux". Il parle du véritable "dieu", un être dont la divinité se ressent au plus profond de l'esprit.  

-"Léviathan! C'est Léviathan, comprenez-vous?"  

Le moine semble pris d'une frénésie certaine. Fletcher a entendu parler de ce "monstre marin" décrit dans la Bible comme la personnification du Mal et de la destruction.  

-"Vous ne comprenez pas? Ces livres ne sont que mensonges!  

Car il est le vrai dieu!"  

"Léviathan" lui aurait parlé en songe, lui aurait appris à "l'invoquer", faisant de lui son "héraut" parmi les mortels, lui apprenant aussi comment apaiser sa fureur...  

Le moine s'approche, encore plus de Fletcher, lui assurant qu'il a vu la cité engloutie de Tzolk'in, lieu de repos de Léviathan et qu'il les y conduira pour y demeurer à jamais!  

-"Vous êtes fou!" hurle Mary, n'en pouvant plus de ce discours.  

Les zélotes de Léviathan commencent à frapper la jeune femme mais Frère Francisco leur fait signe d'arrêter.  

-"Ne la touchez pas!" vocifère Fletcher.  

Mais le moine s'approche d'elle et voit le crucifix qu'elle a autour du cou. Il comprend.  

-"J'ai été comme vous avant: Je ne voulais pas voir la vérité en face, mon enfant..."  

Il arrache le crucifix et le jette au sol.  

-"...mais vous verrez la vérité lorsqu'il vous parlera aussi par l'esprit!"  

Il fait signe à ses adeptes et les tambours se mettent à jouer, les fidèles psalmodient des litanies étranges et terrifiantes.  

Le moine s'approche de l'un des marins, sort une dague de sous sa tunique, hurlant des mots incompréhensibles, répétés par ses fidèles, avant de trancher la langue du marin! A ce moment précis, un éclair zébre le ciel. L'orage gronde de plus en plus alors que Frère Francisco continue de torturer le marin.  

Fletcher, Mary et le reste de l'équipage sont terrifiés par cette mise en scène macabre autant que par ce qu'elle semble provoquer. Le sol semble trembler, au loin, par delà les eaux du port, la mer semble se soulever fonçant droit vers ce qui fut la colonie de San Cristobal. Et sortant des eaux face aux restes de la ville, le monstre que Fletcher et son équipage ont affronté, "Léviathan" pour les fous qui semblent l'adorer tel un dieu.  

La chose pousse un cri perçant, horrible, avant de cracher des volutes de flammes sur certaines parties de la colonie mais épargnant, étrangement, là où le moine, ses fidèles et leurs "offrandes" se trouvent. Frère Francisco s'agite.  

-"Voyez la puissance de notre dieu! Il nous comprend, nous sommes ses zélotes indignes mais soumis!"  

 

Charlotte et les marins qui l'accompagnent regardent tout cela de loin. La jeune femme se dit que ce serait de la folie s'ils fonçaient tête baissée...  

En même temps, si elle ne fait rien, Mary, Fletcher et les autres vont mourir...  

Cela, Charlotte ne peut l'accepter!  

-"Regardez!" s'exclame l'un des marins situé juste à côté d'elle: La Catin des Mers a été amené au large de l'une des criques et les zélotes ramènent visiblement ceux qui étaient encore à bord comme prisonniers! Elle voit, au loin, les écuries et la route s'enfonçant dans les terres. Elle charge plusieurs de ses hommes d'aller là-bas et de voir s'il y a encore des chevaux ou des attelages.  

Le monstre marin s'approche de la zone sacrificielle et la jeune femme décide de foncer!  

Suivie par les marins de son groupe, elle mène la charge: Charlotte transperce celles et ceux qui tentent de la stopper, ses hommes tirent de leurs pistolets et de leurs mousquets, les zélotes se jettent sur certains avec fureur. L'un d'eux saute en direction de Charlotte mais les réflexes surhumains qu'elle a gardés la sauvent...  

Le fanatique religieux n'a pas le temps de se relever que la jeune femme lui a déjà tiré une balle en pleine tête. Le monstre semble prendre conscience de ce qui se trame, il emet un son guttural et se met à cracher des flammes, brulant autant ses fidèles que les marins, détruisant de ses étranges appendices les batiments encore débout, pulvérisant le sol, envoyant en l'air, tel des fétus de paille, tout ce qui a le malheur de s'y trouver...  

Charlotte atteint Fletcher et le libère.  

-"Non! Non! Vous défiez l'autorité du dieu!" hurle Francisco.  

Les marins arrivent avec deux calèches sur la place.  

Fletcher se bat comme un diable face aux fous, ordonnant à ses hommes de monter dans ces véhicules, à s'accrocher comme ils le peuvent!  

-"Mary? Où est-elle?" s'inquiète Charlotte.  

Elle a vite la réponse: Non loin d'un des morceaux de rue dévastée, Mary est attachée sur ce qui reste sur la croix de bois disloquée. Charlotte se met à courir alors que Fletcher donne l'ordre au cocher de fouetter les chevaux.  

-"Nous ne pouvons pas vous attendre!"  

Mais elle n'en a cure.  

-"On vous rejoindra!"  

Le monstre, comme ses fidèles, se concentre sur les équipages, tentant de détruire les attelages, Charlotte affronte quelques sbires mais n'a aucun mal à s'en défaire et à rejoindre Mary. Les pensées s'emmêlent dans sa tête, la perspective de la voir mourir...  

Elle la détache et la porte sur son dos, passant par ce qui fut des ruelles, tentant de semer leurs poursuivants, de plus en plus nombreux et suivie de l'ombre gigantesque de leur "dieu".  

Sur les pavés, les bruits de sabots résonnent: Fletcher a pris deux chevaux pour venir chercher Mary et Charlotte. Cette dernière monte sur l'animal, cale Mary toujours inconsciente contre elle et suit Fletcher alors que le monstre semble pris d'une fureur certaine, détruisant ce qui reste de la colonie, crachant des flammes alors que les chevaux courent le plus vite qu'ils le peuvent, rejoingnant enfin les deux calèches un peu plus loin sur la route, tous avançant, s'enfonçant dans les terres, espérant que ce monstre ne les suive pas, pas plus que ses adeptes...  

 

Les survivants, à l'intérieur des terres, sur les hauteurs, découvrent avec horreur ce qu'il reste de la ville.  

Mais surtout, ils voient la Catin des Mers voguer au large.  

Fletcher essaye de trouver une solution, de se reperer pour tenter d'avancer, avec bien sur, dans un coin de sa tête, récupérer son navire.  

Charlotte est assise sous un arbre, les pensées se bousculent dans sa tête. Des pensées qu'elle aimerait mieux ne pas avoir. Mary n'a pas encore les idées bien claires mais elle va "bien". Après avoir discuté avec Fletcher, elle vient s'asseoir à côté de Charlotte.  

-"Vous m'avez encore sauvée..."  

Son interlocutrice ne répond pas.  

Mary ne sait que dire à celle avec qui elle s'est régulièrement pris la tête ces dernières semaines. Elle lui a même dit qu'elle aurait préféré qu'elle meurt sur l'île du Crocodile, surtout après ce qu'elle lui avait fait subir, qu'elle meurt pour l'avoir manipulée...  

Et ce, même si Mary sait que Charlotte n'était pas elle-même à cause de la malédiction. Pourtant, malgré tout ça, elle n'a pas hésité deux fois en quelques heures à risquer sa vie pour elle.  

-"Pourquoi?" ne peut-elle s'empecher de demander.  

Charlotte regarde le sol, hausse les épaules et se lève, pour rejoindre Fletcher, esquivant ainsi toute question.  

Il discute avec ses hommes, regarde ce qu'il reste de munitions.  

-"Une idée pour récuprer le navire?"  

Il se tourne vers Charlotte et explique qu'ils doivent être à une soixantaine de miles, par la terre, de Providencia.  

-"Et il y a quoi à Providencia si ce n'est des corsaires et des chasseurs de pirates?"  

Fletcher lui affirme que si la chance est avec eux, peut-être, ils y trouveront un moyen de reprendre la Catin des Mers.  

Elle hoche la tête.  

-"Merci d'avoir encore sauvé Mary au fait."  

Charlotte secoue la tête: Elle n'a pas l'âme de secourir les demoiselles en détresse donc ça ne doit pas devenir une habitude.  

 

Providencia est une ville très vivante et son port en fait un passage obligé pour nombre de navires, autant marchands que flibustiers. Entre les tavernes et les maisons de plaisir, on y trouve des entrepôts apartenant aux négociants les plus riches, remplis de richesses venant du Nouveau Monde, attendant de partir vers l'Europe et les cours des Rois...  

La plupart des marins sont restés au dehors de la ville, établissant un bien modeste campement aux abords des murailles de la cité. Certains membres d'équipage de la Catin des Mers sont recherchés et ils n'ont guère envie de se montrer dans une ville comme Providencia...  

Fletcher, accompagné de Mary et de Charlotte, s'aventurent vers le port, pour s'assurer que le navire qu'il cherche est bien à quai. Les deux femmes, en voyant le navire, ont une boule au ventre en voyant la figure de proue représentant une femme nue mais dotée d'un visage horrible pourvu de tentacules...  

Car tout le monde de la piraterie et des mers en général connait cette figure de proue, celui du "Coeur des Abysses", le navire corsaire de Jan Cornelis de Ruyter...  

La réputation de De Ruyter dépasse le simple cadre de la piraterie: Mousquetaire dans son jeune temps dans les Provinces Unis, il devint par la suite le corsaire le plus dangeureux et le plus craint même des pirates, ses méthodes implacables et son absence de pitié sont légendaires...  

Tout comme son attrait pour les cités perdues, les mythes, les légendes...  

-"Si on se pointe devant lui, il va nous faire arrêter!" supplie Mary.  

Fletcher assure qu'il le connait.  

Ce qui fait dire à Charlotte:  

-"Raison de plus!"  

Ils trouvent enfin l'homme qu'ils cherchent dans une taverne, assis, jouant aux dés, une indigène au teint halé mais vêtue en habits d'hommes se tenant assise à ses côtés mais ne jouant pas. Fletcher, Mary et Charlotte s'approchent de la table. Jan de Ruyter (Alec Lederman) jette un rapide coup d'oeil à Fletcher et aux filles qui l'accompagnent. Son étrange amie a déjà la main sur la crosse de son pistolet mais d'un simple regard, le corsaire lui indique que ce n'est pas nécessaire. Il reporte son attention sur le jeu et conclut la partie.  

Après avoir congédié ses partenaires, il se lève et présente ses hommages aux deux femmes, leur faisant signe de s'asseoir. Il indique au capitaine de La Catin des Mers de faire de même.  

-"Tu sais, Fletcher, les différentes lettres de marque en ma possession font que je pourrais te faire pendre, ainsi que tes charmantes amies..."  

Il sourit.  

-"Ce qui serait dommage: On ne prive pas le monde de telles beautés même si ce ne sont que de vulgaires pirates elles-aussi, n'est-ce pas mesdemoiselles North et Mainwaring..."  

Fletcher s'approche de lui: Il n'a pas la patience de suivre le petit rituel de discussion du corsaire! Il lui explique ce qui c'est passé à San Cristobal. Charlotte et Mary ont du mal à y croire alors qu'elles l'ont vécu alors raconter ça à un "étranger", c'est complétement stupide.  

Pourtant, De Ruyter ne semble pas décontenancé ou trouvant ça drôle. Il échange quelques mots avec son acolyte indigène et décide finalement qu'il vaudrait mieux que Fletcher viennent avec eux, pour discuter de tout ça de manière plus "tranquille" et dans un environnement moins bruyant.  

-"Prenez des chambres." dit Fletcher aux deux femmes en posant une petite bourse sur la table avant de s'éloigner à la suite de De Ruyter.  

Charlotte n'en revient pas de la manière dont il s'éclipse!  

 

Dans une salle d'un calme absolu, la chambre de De Ruyter, ce dernier s'assied, son amie fait de même et il demande à Fletcher de tout lui raconter, depuis le début. Le corsaire écoute avec attention, tout comme son amie indigène. Et tous deux se figent à l'évocation de Tzolk'in.  

-"Tu es sur que c'est ce nom?"  

Fletcher assure que oui. C'est à ce moment-là que Izel (Amiya Tagore) décide de prendre la parole, s'exprimant de manière très correcte dans une langue qui n'est pourtant pas la sienne.  

-"Ce n'est pas Léviathan", c'est Tezcatlipoca son nom!"  

Dans les mythes anciens, il est une divinité terrifiante, plus noire que l'obscurité la plus profonde. Il a de multiples noms, de multiples formes mais il est un être capable d'asservir quiconque...  

La légende dit que pour ce faire, les portes du temple qui lui sont dédiées dans la cité de Tzolk'in doivent être ouvertes. Fletcher se dit que tout ça, c'est sa faute. Il s'en veut d'avoir permis à une telle "chose" d'être libérée. Il s'asseoit sur une chaise, dépité. Il n'y a rien à faire, Francisco et ses fidèles ont de l'avance et ce monstre va les conduire à Tzolk'in.  

-"Comment le vaincre?" hasarde-t-il.  

Izel explique qu'il faut détruire la statue dans le temple: Dans les légendes, Quetzalcoatl a dit que si la statue est détruite, Tezcatlipoca devra prendre la place de la pierre et dormir pour l'éternité. Fletcher ne sait même pas où se trouve cette cité!  

De Ruyter sort une carte, expliquant que si une grande partie de la cité est désormais sous la mer, une partie, dans la jungle reste émergée.  

-"C'est le seul moyen de descendre dans les parties immergées."  

Fletcher le regarde sans trop comprendre.  

-"Vous y etes déjà allé ou quoi?"  

Le corsaire va se servir un verre pour seule réponse. Après un court silence dans la pièce, il décide de conclure:  

-"Fletcher, je vais t'y conduire, toi, tes amies et ce qu'il reste de ton équipage." Il sert un verre au jeune capitaine avant de rajouter:  

-"Je n'oublie rien. Ni ce qu'on me doit, ni ce que je dois.  

Et j'ai toujours cette dette vis-à-vis de ton père. C'est donc à toi que je vais la payer."  

 

Mary est seule dans sa chambre, elle n'arrive pas à dormir: Son corps est douloureux, le bruit est infernal et le sommeil ne vient pas, surtout après l'horreur de ce qu'ils ont vécue ces derniers jours. Elle se lève, fait quelques pas et finalement, elle quitte sa chambre.  

Charlotte est couchée sur son lit, regardant le plafond sale et vermoulu. On frappe à sa porte: Surement un de ces soudards! Elle attrape son pistolet et s'approche de la porte:  

-"Foutez le camp!"  

Seul le silence lui répond.  

-"C'est Mary..."  

Charlotte ouvre et celle qu'elle a sauvée entre.  

Elles se font face, sans rien dire.  

-"Que voulez-vous? Pourquoi me "sauver"?" demande Mary.  

Charlotte secoue la tête, elle ne sait pas.  

Ou plutôt si...  

-"Rentrez dans votre chambre, Fletch va surement nous faire lever très tôt pour partir avec ce corsaire..."  

Mais Mary refuse.  

-"Pourquoi ne cessez-vous de me rabrouer?"  

Cela met finalement Charlotte hors d'elle.  

-"Moi je vous rabroue? Vous auriez préféré que je sois morte! Vous m'avez même dit que je n'avais pas ma place sur La Catin des Mers!"  

Elle fait quelques pas, secouant la tête.  

-"C'est vous, Mary, mon problème!"  

Là, c'est l'ancienne capitaine du Sinistre Hurleur qui ne comprend plus. Charlotte sait lorsque tout ça a commencé: Cette nuit-là, dans la cabine où elle a pris le contrôle de Mary.  

-"Les choses se sont bousculées dans ma tête, j'ai pensé vous faire du mal, c'est vrai mais surtout..."  

Elle fait quelques pas, ne sachant que dire de plus.  

-"Surtout, vous voyant comme ça, malgré ma malédiction, j'ai ressenti... une attirance!"  

Jamais elle n'avait ressenti une telle chose, mis à part pour Glasspoole. Mais c'est surtout à bord de la Catin des Mers que Charlotte s'est rendue compte de ce que Mary a fait naitre chez elle. Et lorsque par deux fois, elle a frôlé la mort, Charlotte ne pouvait pas ne pas agir: La perdre l'aurait détruite.  

-"Voila. Contente?"  

Charlotte déteste être prise au dépourvu, "mise à nue". Même si elle est une pirate, quelqu'un de fort, là, à ce moment précis, elle peine à retenir ses larmes... Mary est surprise par cette déclaration, mais pas tant que ça: Elle aussi a un "truc" pour Charlotte, sans qu'elle ne définisse quoi exactement. Quelque chose qui fait que malgré ce qu'elle lui a fait, au plus profond d'elle même, elle aimerait être "proche" d'elle et pas son ennemie, une attirance pour qui elle est, pour ce qu'elle est...  

Finalement, Mary s'approche de Charlotte et l'embrasse, sans que cette dernière ne s'y attende! Le baiser est long et langoureux. Les deux femmes basculent sur le lit...  

 

Au matin, lorsque Le Coeur des Abysses lève l'encre, c'est avec l'équipage survivant de la Catin des Mers, Fletcher mais aussi Mary et Charlotte qui ne se quittent plus, pour le plus grand étonnement de Fletcher... Ou pas vraiment?  

A la barre, Jan de Ruyter regarde vers l'horizon, sachant pertinement vers quoi ce voyage les amène, un sourire étrange illuminant son visage...  

-------------------------------------------------------------------  

Quatrième film de la franchise commune lancée par Morcar Prod, voici "Uncharted Waters IV - Les Zélotes de Léviathan"! Réalisé par Andréa-Lise Hater, on trouve au générique Graham Cannon, Gaia Williams, Alec Lederman, Adria Boult, Aymeric Santer et Amiya Tagore entre autres! La musique, comme sur les deux films précédents, est l'oeuvre de Morena Rasmuson! Plongez dans une nouvelle aventure plus sombre et plus macabre que les précédentes, alliant horreur, aventure et action, voici "Uncharted Waters IV - Les Zélotes de Léviathan", le nouveau film de Gérard Cousin Prod!

Scénario : (3 commentaires)
une série A fantastique (Horreur) de Andréa-Lise Hater

Graham Cannon

Gaia Williams

Alec Lederman

Adria Boult
Avec la participation exceptionnelle de Aymeric Santer, Amiya Tagore
Musique par Morena Rasmuson
Sorti le 26 avril 2047 (Semaine 2208)
Entrées : 24 858 555
url : http://www.cinejeu.net/index.php?page=p&id=54&unite=fenetre&section=vueFilm&idFilm=25439