Cinejeu.net : devenez producteur de cinéma ! (jeu en ligne gratuit de simulation économique)

Gérard Cousin Prod présente
Into The Dark Ages

"Le monde n'a pas toujours été comme cela, non. Il est difficile, voire impossible pour nous, d'imaginer ce qu'était la vie des gens de cette lointaine époque, dans leurs immenses villes de pierre et d'acier, et nous savons que peu de choses à leur propos. Il faut imaginer ces villes remplies d'habitants, y travaillant et y vivant probablement.  

Bien sur, aujourd'hui, ce ne sont que des ruines envahies par les arbres et la végétation où seuls les animaux et les brigands vivent, les premiers vivants dans ces forêts urbaines et vastes, les autres attendant les malheureux voyageurs de passage qui tomberaient entre leurs mains loin des chateaux et des bourgs fortifiés.  

Qu'est-ce qui a détruit cet ancien monde?  

Nul n'est capable de le dire avec certitude.  

Mais nombre d'érudits, de lettrés affirment qu'il fut un temps où les Humains qualifiaient de "Moyen-Age" une période de leur histoire, selon des récits glanés aux fils des siècles et des deux derniers millénaires. Si à une époque lointaine, il fut question de "Moyen-Age", alors nul doute que nous sommes dans ce qu'on pourrait qualifier de "Sombre-Age" tant l'horreur qui nous assaille est grande, vaste et impossible à contrer: Les guerres entre seigneurs et royaumes, les "Compagnies" de mercenaires, les brigands mais aussi ces monstres horribles, parcourant les plaines, dévorant celles et ceux qu'ils croisent...  

Mais surtout, il y a les vampires: Ces êtres assoiffés de sang Humains, se nourrissant de leurs victimes mais les convertissent aussi, pour devenir leurs esclaves ou leurs "catins" personnelles...  

Nul doute que nous sommes dans le "Sombre-Age" et que nous vivons dans les ténèbres..."  

Chroniques du Frère Mayflower, début du chapitre 5.  

*******INTO THE DARK AGES*******  

 

Générique: https://www.youtube.com/watch?v=TuCGiV-EVjA  

 

UN FILM D'EMILY ET MIKE CANNON  

 

AVEC:  

 

NEELAM COUSIN - GAIA WILLIAMS - MICHAEL CANNON  

 

************************************************  

Le bruit des sabots de son cheval résonne entre les ruines d'une des cités de jadis alors que le soleil se couche. Les sabots frappent la "route de terre noire" dans l'indifférence de son cavalier. L'homme et le cheval avancent entre les arbres lorsque le cavalier décide d'orienter sa monture vers un point d'eau, pour y remplir son outre. L'homme qui descend de cheval a de longs cheveux hirsutes et une barbe qui l'est tout autant. Accrochée en bandoulière, une épée. Il s'approche du point d'eau, remplit son outre et remonte à cheval pour reprendre sa route.  

 

Une heure plus tard, il arrive dans ce qui devait être les faubourgs de cette cité de jadis, voyant un village établi là, avec une misérable palissade. De la fumée noire s'échappe de ce bourg, la palissade est éventrée...  

Romero (Neelam Cousin) décide de se diriger vers ce village, reconnait là la manière de faire des "Compagnies"...  

Et il espère que c'est celle qu'il recherche. Il éperonne sa monture et file au galop vers la palissade éventrée. L'odeur de chairs brulées, les râles des blessés se trainant dans la boue, essayant désespérément de fuir alors que cela est impossible... Des pleurs aussi et des corps, beaucoups de corps...  

Romero descend de son cheval, l'attache et pénètre dans le bourg, sa main se portant vers le manche de son épée, la sortant car il connait leurs manières de faire...  

-"Il est simple de voir lorsqu'un groupe de ces abominations a mis à sac un endroit: Ils détruisent mais ne pillent pas. Non, eux, ils viennent piller les "vivants", pas les possessions au contraire des groupes de brigands. Et lorsque tu iras en un lieu où tu es témoin de cela, nul vivant ou mort ne doit garder sa tête sur les épaules, toi excepté!"  

Les mots de Dodge (Alec Lederman) reviennent à l'esprit du jeune homme hirsute. Il avance, sachant, comme Dodge lui a enseigné, qu'un groupe de vampire laisse toujours quelques uns des leurs, pour surveiller la transformation des gens du coin avant de les amener "grossir" les rangs de la bande. Dès lors, Romero sait comment les choses vont se passer...  

Du bruit, des cris proviennent d'un peu plus loin: Il accélère l'allure, tout en restant sur ses gardes. Dans une maison, quasiment épargnée par les flammes, on entend courir: Un rapide coup d'oeil à l'intérieur apprend à Romero que plusieurs vampires sont à l'intérieur, il y a une fille aussi. Elle court, tente de leur échapper. Il décide de rentrer alors que l'un des vampires se jette sur la jeune femme, la fait tomber au sol, déchirant ses vétements. Ses comparses veulent eux aussi participer à la fête mais Romero ne leur en laisse pas le temps: Il transperce celui qui est le plus proche de lui de son épée! Puis dans un mouvement vif, la retire et tranche la tête de l'autre! Le dernier se relève de la fille, tous crocs dehors, sa bouche dégoulinante d'hémoglobine. Romero voit l'emblème de bronze sur la veste du suceur de sang: L'ornement de bronze représente un corbeau...  

-"La Compagnie Crow..." murmure le guerrier barbu.  

Le vampire se jette sur lui mais le chevalier le décapite avant que son assaillant ne l'ait atteint...  

Puis il fait de même avec celui, toujours au sol qu'il avait transpercé en arrivant.  

-"Ces saloperies sont pratiquement intuables!  

Sauf si tu sépares leurs têtes du reste!  

Là, tu es sur que ces morts resteront morts!" assurait Dodge à l'époque...  

Romero s'approche de la jeune femme, se penche sur elle et constate que sur sa gorge ensanglantée, la marque de deux crocs: Celui qui voulait la violer l'a surtout "mordue" et donc, "contaminée". Elle va devenir l'une des leurs...  

Sans état d'âme, le guerrier lève son épée et s'apprête à tuer la malheureuse. Mais au dernier moment, une chose l'arrête: Le visage terrifié de cette fille, par ce qui s'est passé dans ce village, par la tentative de viol et par le fait d'avoir été mordue, est beau. Son visage et son regard lui rappellent celui de Kalas.  

Il ne peut se résourdre à la tuer.  

-"Ne jamais hésiter, ne jamais éprouver de la pitié, c'est comme ça mon garçon que tu survivras face à ces monstres."  

Malgré l'enseignement de son maitre, Romero ne peut se résoudre à tuer cette jeune femme. Il fait signe à la fille de rester là, assurant qu'il va revenir. Il tire les cadavres dehors et s'occupe des "Nouveaux Nés", les habitants de ce village qui ont été transformés et qui commencent à se réveiller. Pas pour longtemps.  

Romero jette les corps sans tête, il a mutilé tous les cadavres au cas où et jette, têtes et corps dans le brasier. De loin, la jeune femme observe, en larmes. La nuit est illuminée par les flammes. Il lui rapporte des vétements pris sur le plus petit des vampires: La chemise est tachée du sang noirâtre de ce monstre. Romero lui dit de mettre ça. La jeune femme secoue la tête, refusant craignant que ce "sang" noirâtre touche sa peau ou la rende malade.  

-"Impossible... Vous êtes déjà contaminée."  

Il regarde le ciel, illuminé par les premières lueurs du jour.  

-"Venez, on doit partir d'ici."  

Elle hoche la tête: Elle n'a nulle part où aller.  

Romero lui assure qu'il en est de même pour lui.  

Avant de monter à cheval, il lui demande son nom.  

-"Klara..."  

Romero ne répond rien mais même le nom de cette fille lui rapelle Kalas. Klara (Gaia Williams) ne comprend pas le hochement de tête de son "sauveur", pas plus que son sourire triste.  

 

Le cheval avance, mené par Romero, avec Klara accrochée derrière lui. Même si elle est terrifiée par ce qui coule dans ses veines, elle regarde le monde qui l'entoure, émerveillée: Jamais elle n'avait quitté son village et si elle voyait au loin les restes des cités de Jadis, elle n'en avait jamais vues de près. Si le chevalier se montre peu loquace, il semble savoir vers où ils vont, contrairement à ce qu'il avait dit auparavant. En fait, depuis le village, il a vu la boue et les traces laissées par les chariots, il a vu vers où la Compagnie Crow se dirige...  

Et surtout où il va pouvoir les précéder! Malgré les multiples tentatives pour entamer la conversation, Klara a au mieux une réponse aussi courte et laconique que possible de la part de son sauveur. Arrêtés vers un point d'eau dans les restes d'une cité de jadis envahie par la foret, Klara s'émerveille devant ce spectacle. Elle se focalise sur ce qu'elle voit, ce qu'elle ressent, comme pour éviter de penser à sa famille, à ses amis, à son village...  

Et au fait qu'elle va devenir l'un de ces "monstres" assoiffés de sang...  

Elle se tourne vers Romero, qui vérifie que son cheval n'a pas de soucis aux pattes.  

-"Combien de temps? De combien de temps je dispose avant que je devienne... l'un d'eux?"  

Romero, pour une fois, semble enclin à répondre.  

-"La maladie, le venin, appelez ça comme vous voulez se répend en quelques heures dans des cadavres. Dans un organisme "vivant", il faudrait plusieurs jours, quelques semaines peut-être?"  

Klara a un fol espoir: Peut-être qu'elle s'en sortira?  

Que son corps va évacuer ce poison...  

Mais Romero coupe court à tous ses espoirs: Cela est impossible. En remontant à cheval, la jeune femme ne peut s'empêcher de demander pourquoi il est si négatif, si désespérant, sans aucun "espoir". En éperonnant son cheval Romero conclut:  

-"Je suis réaliste. Et pour cette raison, l'espoir est hors de propos."  

Klara secoue la tête: Elle aimerait savoir pourquoi il est comme ça...  

 

Romero a la vue trouble: Les coups, le sang qui lui coule dans le visage...  

Un coup l'envoie au tapis: Les rires de ses agresseurs, les lamentations de Kalas (Camilla Horowitz) pour qu'on laisse son bien-aimé tranquille...  

Malgré la situation désespérée, le chevalier tente de se relever, encore!  

-"Tu es courageux et tu sais encaisser!"  

Silas Crow (Michael Cannon) sourit en dévoilant ses crocs. Il attrape le cou de Romero et le plaque contre le mur.  

-"On va voir si tu vas aussi bien encaisser de voir ta belle épouse se prendre ma queue!"  

La chevalier hurle, assure qu'il va tous les tuer mais la seule réaction des vampires de la Compagnie, c'est de rire! Crow fait signe à ses sbires de le tenir contre le mur et surtout, de lui maintenir la tête, pour qu'il ne loupe rien du spectacle! En jetant Kalas sur le lit, Crow conclut:  

-"C'est ce qui arrive, chevalier, lorsqu'on se frotte à notre race en général et à la Compagnie Crow en particulier!"  

 

Le chevalier stoppe sa monture à quelques pas d'une ouverture dans le sol avec un panneau où Klara distingue les lettres "S-T-A-T-I-O-N" mais ne comprend pas ce que ces signes signifient. Romero observe les alentours: Le soleil est haut dans le ciel, il n'y a personne à l'horizon. Mais différents indices prouvent au barbu que c'est un "nid" qui se trouve là-dessous.  

-"Restez là, avec le cheval."  

Il sort son épée et s'apprete à descendre mais Klara l'en empêche:  

-"Vous êtes fou! Ils peuvent être nombreux!"  

Sans un mot, il descend les marches...  

Romero se souvient, lorsqu'il était plus jeune, que dans ce genre de cas, son coeur battait la chamade, il était fébrile mais ça, c'était il y a longtemps. Absolument calme, il s'avance, épée entre les mains, prêt à frapper le premier suceur de sang qui sera à portée...  

Et il n'a pas à attendre longtemps: Il y a différents "feux" de camp dans les restes de ces antiques tunnels. Et de l'une des zones d'ombres, un vampire lui saute dessus... Ou plutôt "tente": D'un moulinet rapide, Romero lui tranche les mains! Il pivote, frappant le deuxième qui se présente! Celui-ci est décapité du premier coup! Le chevalier s'approche de celui dont il a tranché les mains: Le corbeau de bronze prouve qu'il a vu juste. Le mercenaire vampirique tente de frapper le chevalier mais ce dernier le transperce de la lame de son épée.  

-"Où est le reste de la Compagnie? Elle se dirige vers Square?"  

Le vampire gigote, hurle mais ne semble pas enclin à répondre. Romero se montre plus "persuassif: Il traine le vampire au sol avec son épée, la lame s'insinue dans ses chairs cadavériques, il hurle...  

Et encore plus lorsque Romero l'approche d'un des feux de camp.  

-"Répond!"  

Le feu, l'une des terreurs des vampires et ce même s'ils aiment brûler les villages, qu'ils fassent des feux de camps, en intérieur comme en extérieur...  

Romero approche son visage de celui du vampire, les traits de ce dernier changent du tout au tout, terrifié.  

-"C'est toi! Le "Chasseur", le "Tueur" de nos frères..."  

Le ton est à la fois terrifié mais aussi, plein de mépris.  

Romero repose sa question, bouge la lame de son épée dans le corps du vampire. Et finalement, cette recrue, visiblement récente, de la Compagnie, explique le trajet des autres mercenaires, conforme à ce qu'il pensait. Sans un mot, le chevalier tire le vampire à l'aide de son épée, loin du feu...  

Mais vers les escaliers! Le suceur de sang supplie, implore, alors que les rayons du soleil lui brule déjà la peau mais rien n'arrête Romero. Dehors, à la lumière du soleil, le vampire s'enflamme et brûle sous le regard terrifié de Klara.  

Le chevalier monte à cheval, il aide la jeune femme à faire de même. Le vampire, entre deux hurlements de douleur, assure que la Compagnie le torturera et fera de sa nouvelle compagne une pute!  

-"Impossible de plus me torturer..."  

Il éperonne son cheval alors que les flammes consument le vampire et ne laissent qu'un tas de poussière...  

 

-"Que sont les Compagnies?" hasarde Klara, ne connaissant rien en dehors de son village. Elle s'attend au silence pour seule réponse mais Romero daigne répondre cette fois:  

-"Les Grandes Compagnies" sont des mercenaires, loués par les rois, seigneurs et autres "préz" pour mener leurs guerres..."  

Dans le vaste monde, les guerres pour des morceaux de territoires, pour piller les territoires voisins ou juste par égo, sont légions. Et c'est là que les Grandes Compagnies interviennent: Mercenaires n'ayant ni attache, ni patrie, ils sont là pour massacrer, piller, détruire et tout ça, "rémunéré". Mais même au sein des Compagnies, nulle n'est aussi dangereuse et impitoyable que la Compagnie Crow: Seule compagnie composée de vampires, ils servent le plus offrant. Nul n'est plus dangeureux qu'eux sur un champs de batailles ou pour assiéger une ville. Pire: Après leur passage, il y a non seulement des morts mais surtout, ils grossissent leurs rangs, encore et toujours. Bien sur, certains condamnent les agissements des vampires mais au final, ce sont des mercenaires "géniaux": Parfois, ils n'ont pas à attaquer une ville ou un seigneur que ce dernier renonce en voyant l'emblème de la Compagnie Crow. C'est comme ça que Silas Crow, le "préz" de la Compagnie, a non seulement fait fortune mais aussi acquis une sorte d'immunité auprès des grands seigneurs et rois, se ménageant ainsi la possibilité de l'engager.  

-"Que signifie "préz"?"  

Romero n'en ait pas sur: Selon Dodge, ce serait dérivé d'un mot ancien, "président" mais le chevalier assure qu'il n'est pas aussi lettré, ni aussi cultivé que son maitre le l'était...  

-"Qu'est-il arrivé à ce Dodge?"  

Romero se mure dans le silence, se remémorant le conseil de son maitre:  

-"Evite de parler, que ce soit face à tes ennemis ou ailleurs. Car la parole est une chose merveilleuse...  

Mais aussi un merveilleux moyen de laisser passer ses émotions, ses doutes, ses peurs... Ou sa tristesse.  

Et cela peut donner l'avantage à l'ennemi.  

Garde ceci à l'esprit, mon garçon."  

 

Romero observe à la longue vue la lente avancée du convoi de la Compagnie Crow. Alors que le jour disparait pour laisser bientôt place à la nuit. Des dizaines de chariots, semblent avancer de manière "autonome", les chevaux étant dirigés depuis l'intérieur de ces attelages, protégeant ainsi les vampires de la lumière du soleil. Klara est terrifiée en voyant le nombre de chariots, le bruit de tonnerre qu'ils font, lui rappelant cette horrible nuit où elle a tout perdu...  

-"Combien sont-ils?" bredouille-t-elle.  

La réponse du chevalier est laconique: Une centaine de guerriers vampires, au moins.  

Plus leurs esclaves...  

Le convoi stoppe, non loin de ruines de jadis: Le soleil est presque couché, ils vont poser le camp et sortir des chariots... Romero rejoint son cheval, prend différentes dagues qu'il accroche sur son baudrier. Klara le regarde sans trop comprendre ce qu'il veut faire. Mais rapidement, elle comprend...  

-"Vous n'allez pas y aller?"  

Il lui répond juste qu'elle doit rester là, lui il a un compte à régler avec Crow et ses semblables...  

Un rapide coup d'oeil du chevalier sur le visage de sa compagne de voyage le trouble: Son ton, sa manière de parler, ce regard implorant...  

Tout cela lui rappelle encore une fois Kalas.  

Mieux, même si physiquement, elles sont très différentes, à ce moment précis, Romero trouve que Klara ressemble à sa défunte épouse. Mais justement, à cause de cela, il ne peut renoncer maintenant!  

 

Les vampires de la Compagnie se baladent, se dégourdissent les jambes après une journée passée dans les chariots. Les tentes sont dréssées, les feux de camps allumés. Puis l'heure du repas arrive: Des malheureux attrapés dans des villages, hommes et femmes, sont saignés, leur sang distribué pour les guerriers vampires, les plus gradés, ou Crow bien sur, disposant de plusieurs victimes pour eux seuls. En voyant tout cela, la rage prend Romero aux trippes, les souvenirs "remontent" et il n'a plus qu'une envie: Les tuer!  

Les tuer tous!  

A commencer par Crow: Sans lui, sa Compagnie se dispersera tels des rats! Le chevalier avance entre les tentes et les chariots, aux aguets, prêt à éliminer chaque vampire qui se présentera vers lui. L'un des soldats de la Compagnie passe à portée et Romero le plaque au sol, tranchant sa gorge et ses cordes vocal de quelques coups bien sentis! Il s'acharne tant que la tête se détache du corps du vampire: Un de moins...  

A couvert, Romero voit Crow et son 1er lieutenant, Slain (Eduardo Ramirez), en pleine discussion. Pour le chevalier, c'est le moment idéal d'en finir, une bonne fois pour toute! Il se lève et fonce vers Silas Crow, ce dernier, malgré ses réflexes de vampire, n'évite pas la lame de l'épée du chevalier, qui le transperce! Slain tente de s'interposer mais Romero lui plante l'une de ses dagues dans l'oeil droit. Il se penche sur Crow, bien décidé à en finir...  

Il sort la lame de son épée du corps de "préz" de la Compagnie, bien décidé à en finir! Mais une lame traverse le ventre du chevalier hirsute et barbu...  

Il ne comprend pas ce qui lui arrive: Il titube et se retourne et voit Kalas le regarder. C'est la dernière chose qu'il voit avant de sombrer dans l'inconscience...  

-"Réveille-toi..."  

Romero ouvre les yeux et voit le visage de Kalas près du sien. Les rayons du soleil inondent le modeste logis du couple, celui-là même que Crow et ses sbires ont détruit. Mais le chevalier s'en moque: Il est avec celle qu'il aime et c'est tout ce qui compte pour lui.  

-"Ils m'ont pris Dodge, ils t'ont tuée..." murmure-t-il. Mais son épouse l'embrasse comme pour le faire taire. Elle lui assure que tout sera bientôt terminé, qu'enfin, il trouvera la paix.  

-"Seras-tu là à m'attendre?"  

Kalas le fixe de ses magnifiques yeux bleus, sans répondre.  

 

La douleur...  

La douleur fait revenir Romero à lui: Kalas le fixe de ses magnifiques yeux bleus...  

Et son sourire revèle les crocs qu'elle possède désormais...  

Le chevalier refuse d'y croire, il refuse d'accepter que son épouse soit devenue l'une de ces abominations!  

-"Tu es réveillé "mon amour"?"  

Le ton est méprisant et ironique à la fois.  

-"Tu as tenté de tuer mon maitre et amant..."  

De la dague qu'elle tient, elle entaille le torse du chevalier, solidement attaché, torse nu, à l'un des chariots. Pas un son ne s'échappe de lui malgré les entailles que Kalas lui fait avec la dague: Comment pourrait-il être plus "bléssé" par ces entailles que de voir celle qu'il aime être devenue la chose qu'il a passé sa vie à traquer et à massacrer, une vampire?  

Il peine a retenir ses larmes en voyant ce visage qu'il aime toujours, cette voix, ces yeux...  

De voir celle qu'il aime être devenue "ça".  

Il s'y attendait, bien sur, mais jamais il n'aurait pensé qu'être confronté à elle et que ça le blesse et le désespère autant...  

La jeune femme arrête de le larder de coups, approchant son visage du sien.  

-"Un baiser...  

Je t'offre un baiser..."  

Même si son instinct lui assure que c'est un piège, Romero ne peut refuser un baiser de Kalas...  

Même si c'est une vampire, qu'elle est membre de la Compagnie Crow, comme l'indique l'emblème de bronze sur sa veste, même si elle est morte...  

Le baiser est doux, voluptueux, le chevalier ne se soucie même pas si du sang de Kalas va se répandre dans sa bouche et le contaminer...  

Non, il s'en moque éperdument, savourant l'instant, heureux même de ce baiser avec celle qu'il a toujours aimée...  

-"Suffit!"  

Kalas se recule, esquissant un sourire à Romero tout en allant se blottir contre "son" homme, Silas Crow. Ce dernier semble furieux: Lui, le "préz" le plus craint, même des Rois, celui que même les autres vampires craignent, qu'un chevalier pouilleux et crasseux ose avoir levé la main sur lui!  

-"Chasseur de vampires...  

C'est un boulot qui n'existe plus: Tu es le dernier de cette engeance...  

Alors que nous..."  

Il montre les hommes de sa Compagnie mais aussi Kalas.  

-"Nous, nous sommes plus nombreux que jamais! Tu as échoué, chevalier. Et ce soir, nous mettrons à mort le dernier d'entre vous..."  

Crow s'approche de lui et assure qu'il aurait été simple de le convertir ou d'en faire un esclave...  

Mais il ne mérite pas ça: Il mérite de souffrir comme un vulgaire cloporte qu'il est, sans possibilité d'avoir le salut ou "la vie éternelle", même comme un esclave...  

Crow veut qu'il souffre en crevant, qu'il voit Kalas devenue vampire, qu'il meurt en pensant que lui, il la baise toutes les nuits...  

Et pour celles des siècles à venir!  

Il fait signe à ses hommes de le détacher. Ceci fait, Crow le frappe si fort que Romero tombe au sol, complétement sonné. Le "préz" marche autour du chevalier, le frappe de quelques coups de pieds.  

-"Maintenant, mes frères...  

Faites lui payer tout ce qu'il a fait à notre race!"  

Les vampires de la Compagnie se jettent sur Romero, le frappent, le bastonnent de leurs mains, de leurs pieds, de leurs armes... Même Kalas. Le chevalier est dans un état second, il est couvert de sang, alors que les vampires le lynchent.  

Crow hurle que ça suffit, comme lui suggère Kalas.  

Slain s'approche de Romero avec la dague que ce dernier lui a plantée dans l'oeil.  

-"Qu'est-ce que tu fais?"  

Le lieutenant de la Compagnie se retourne et fixe Kalas du regard.  

-"C'est pas ton problème, sale put..."  

Crow pose la lame de son épée sur la gorge de Slain.  

-"Finis cette phrase, je te tranche la tête. C'est compris?"  

Slain hoche la tête et range sa lame.  

La nuit s'achève et ils doivent en finir: Une corde est passée autour du cou du chevalier et il est pendu aux restes d'un batiment de jadis.  

 

Il agonise alors que le soleil s'est levé à l'horizon. Il entrouvre les yeux et voit Dodge, assit sur la corniche du bâtiment.  

-"Alors c'est comme ça que ça se finit?"  

Romero n'est ni en état de répondre, ni en état de penser.  

-"J'ai échoué car comme toi, mon égo m'a mené à la mort face à ces abominations. Tu te souviens de cet endroit éloigné où je t'ai mené il y a longtemps? Un trésor d'armes du temps jadis?"  

Les yeux du chevalier se ferme...  

 

Klara a eu toutes les peines du monde à le descendre de là-haut et à essayer de le soigner. Ces vampires l'ont mis dans un triste état. Pourtant, il s'est réveillé et il arrive même à parler. Il ne cesse d'évoquer le moyen de les exterminer, d'exterminer la Compagnie Crow et Kalas. Klara ne comprend pas de quoi il parle.  

 

Si, en quelques jours, la force de la nature qu'est Romero reprend vie, c'est Klara qui dépérit à vu d'oeil, l'infection qui la ronge commençant à prendre le dessus.  

Romero essaye de l'aider, même s'il sait que c'est sans espoir.  

Il se rend aussi compte que ces quelques temps en sa compagnie l'ont attaché à elle. Et qu'il n'a pas envie que ce voyage finisse comme si des sentiments qu'ils croyaient définitivement éteints chez lui étaient sur le point de renaitre...  

-------------------------------------------------------------------  

Mixant Moyen-Age, post-apo et western, voici "Into The Dark Ages", le nouveau film écrit et réalisé par Emily et Mike Cannon! Au générique, on trouve Neelam Cousin, Gaia Williams, Michael Cannon, Camilla Horowitz, Eduardo Ramirez et Alec Lederman entre autres! La musique est l'oeuvre de Brittani Reyes! Plongez au coeur du Sombre-Age et suivez la destinée du chevalier Romero et de Klara dans "Into The Dark Ages", le nouveau film fantastique de Gérard Cousin Prod!

Scénario : (2 commentaires)
une série A fantastique (Horreur/Post-Apo) de Emily et Mike Cannon

Neelam Cousin

Gaia Williams

Michael Cannon

Camilla Horowitz
Avec la participation exceptionnelle de Eduardo Ramirez, Alec Lederman
Musique par Brittani Reyes
Sorti le 09 août 2047 (Semaine 2223)
Entrées : 27 457 943
url : http://www.cinejeu.net/index.php?page=p&id=54&unite=fenetre&section=vueFilm&idFilm=25553