Cinejeu.net : devenez producteur de cinéma ! (jeu en ligne gratuit de simulation économique)

Morcar Prod présente
Life is Strange

L'orage gronde. Une pluie battante s'abat d'un ciel si sombre qu'on croirait être en pleine nuit. Couchée sur le sol, Maxine est étendue, inconsciente, au milieu de cette tempête déchainée. Le visage couvert de pluie, elle reprend soudain conscience, sans savoir ni où elle se trouve, ni comment elle est arrivée là, en pleine nature et seule. Tandis qu'elle se relève, elle observe autour d'elle à la recherche d'un élément qui lui permettrait de localiser l'endroit où elle se trouve, lorsqu'elle aperçoit la lumière d'une phare. Serait-ce celui d'Arcadia Bay ?  

Sans perdre de temps, Max traverse les bois en suivant le sentier menant au phare où elle espère pouvoir se mettre à l'abri, tout en luttant contre le vent déchainé et la pluie glaçante qui lui fouette le visage. Lorsqu'elle quitte le bosquet d'arbres pour rejoindre la pointe rocheuse sur laquelle trône le sémaphore, elle se fige soudain sur place en découvrant la scène qui se déroule devant elle. Là, au cœur de l'orage, sous un ciel zébré par la foudre déchainée, une gigantesque tornade se dresse au-dessus de la baie donnant son nom à la petite ville voisine. L'immense monstre semble se diriger vers la ville dont il ne fera qu'une bouchée.  

Soudain, un bateau emporté par la tornade est recraché par celle-ci en plein ciel, et vient s'abattre sur le phare qui surplombe la pointe rocheuse où se trouve Max. Figée sur place, la jeune adolescente n'a pas le temps de réagir lorsqu'elle aperçoit l’œil lumineux qui s'écroule droit sur elle...  

 

Max Caulfield (Emma Adams) se réveille en sursaut sous le choc, découvrant soudain que tout ça n'était qu'un affreux cauchemar. Assise à son bureau, l'adolescente essaye de masquer au maximum son malaise tandis que Mr Jefferson, qui récite son cours, ne semble pas s'être aperçu de l'assoupissement de son élève. "Alfred Hitchcock disait qu'une pellicule représente des "fragments de temps", mais il pouvait aussi bien parler de cinéma que de photographie". Jetant un œil sur l'horloge, Max est rassurée de découvrir que tout ça n'était qu'un affreux cauchemar et qu'elle ne s'était assoupie que quelques instants. Un affreux cauchemar qui lui avait pourtant semblé bien réel !  

Encore sous le choc, la jeune lycéenne tente de reprendre ses esprits et de rattraper le cours du professeur Jefferson, mais bien que passionnée par cette matière, elle peine à penser à autre chose qu'à ces images. Les autres élèves en classe ne semblent pas plus concentrés. Dans un coin Victoria ricane avec sa voisine en jetant des boules de papier sur Kate qui subit sans rien dire. Plus loin c'est Derek qui joue discrètement sur son smartphone, tandis que Stuart gribouille des dessins sur une feuille à carreaux.  

 

Lorsque Max avait appris qu'elle était acceptée à l'Academie Blackwell d'Arcadia Bay, cela lui avait procuré une sensation étrange. Faire partie des quelques élus de cette académie prestigieuse où elle allait pouvoir étudier la photographie, qui plus est avec Mark Jefferson, et réaliser son rêve l'avait fait sauter de joie, mais cela signifiait pour elle retourner dans sa ville natale, qu'elle avait quitté plusieurs années auparavant avec ses parents pour rejoindre Seattle. Or habituellement, on quittait plutôt sa ville natale pour aller poursuivre ses études supérieures dans une grande ville. Max avait fait l'inverse.  

Son intégration n'avait pas été facile. D'un naturel timide, Max avait mis du temps à se faire des amis à Blackwell, et elle n'avait pas osé aller chez son amie d'enfance Chloé pour voir ce qu'elle était devenue. Après tout, quand elle était partie pour Seattle, alors que Chloé lui avait régulièrement donné des nouvelles, Max avait au fil du temps fini par ne plus répondre à ses messages. Elle ne se sentait donc pas à l'aise à l'idée de débarquer maintenant chez elle comme si de rien n'était.  

Il y avait bien Kate Marsh (Jewel Desplat) qui était très gentille et dans sa classe, mais elles n'avaient pas sympathisé plus que ça. Et ces derniers temps, Kate était même devenue très distante avec tout le monde, s'enfermant sur elle-même sans que Max ne comprenne vraiment pourquoi. Le seul vrai ami qu'elle s'était fait ici était donc Warren Graham (Jasper Lopez), qui était d'avantage passionné de science que de photographie, un vrai geek qui ramenait toujours sa science, mais avec qui elle s'amusait bien.  

Par contre si Max s'était fait peu d'amis, elle avait très vite senti quels seraient ceux avec qui elle ne pourrait jamais sympathiser. En tout premier lieux il y avait Victoria Chase (Ellein Morcar), fille de riche famille prétentieuse qui dès le premier jour avait regardé Max d'un air hautain, lui laissant bien comprendre qu'elle ne se considérait pas du même monde qu'elle. Elle se comportait d'ailleurs ainsi avec tout le monde, et avait visiblement fait de Kate son souffre douleur car elle passait son temps à se moquer d'elle. Max avait plusieurs fois hésité à prendre sa défense, mais elle redoutait de s'attirer les foudres de Victoria, et avait donc préféré ne rien dire. Et puis il y avait Nathan Prescott (Lewis Barrymore), le même que Victoria en version masculine. Fils à papa lui aussi, il se croyait le maître de Blackwell sous prétexte que son paternel était le principal donateur de l’Académie.  

 

"Maxine ?" Tirée de ses pensées par Mark Jefferson (Luke Halberg), Max s'aperçoit soudain que toute la classe la regarde. Le professeur lui repose alors la question qu'elle n'a pas entendue la première fois, mais elle en ignore la réponse et c'est finalement Victoria qui lève le doigt et répond à sa place. Tandis que le professeur la félicite, la cloche sonne et tout le monde sort de la classe. Alors qu'elle s'apprête à quitter la salle, elle est rattrapée par Jefferson qui lui demande où elle en est de sa participation au concours de photographie, lui rappelant au passage que le gagnant du concours l’accompagnera à San Francisco. Alors que Max lui explique qu'elle n'a encore rien fait, ce dernier insiste pour qu'elle lui rende une photo très rapidement. Convaincu de son talent, il l'invite à laisser libre cours à son imagination, persuadé qu'elle lui remettra quelque chose de très bon. Mais Max en est moins convaincue que lui.  

Elle apprécie beaucoup Mark Jefferson, au point de se demander même pour quelle raison un photographe de talent tel que lui a fini professeur d'université. Mais elle est convaincue que le discours qu'il lui sert à propos de son talent est le même qu'il ressort à tous ses élèves pour les motiver. Après lui avoir promis sans conviction de lui remettre bientôt quelque chose, la jeune fille quitte enfin la classe et traverse le couloir de l’académie en direction de toilettes, pour se rafraichir un peu.  

Pas encore vraiment remise de ce cauchemar qu'elle a fait, elle est soulagée de trouver les toilettes vides pour pouvoir respirer un peu loin de tout ce monde qui arpente les couloirs à longueur de journée. Loin de ses parents, Max se sent bien seule encore une fois. Alors qu'elle reste devant le miroir à se regarder elle-même dans les yeux, un papillon se glisse par la fenêtre entre-ouverte, attirant l'attention de l'adolescente, et vole jusqu'à un seau d'entretien qui repose dans un coin reculé de la pièce. Saisissant son appareil photo, Max s'approche discrètement pour prendre en photo l'animal, lorsqu'elle entend la porte des toilettes s'ouvrir.  

 

Apercevant Nathan Prescott, qui observe chaque cabine de toilette pour vérifier si quelqu'un est là, Max préfère se faire discrète et reste cachée dans le coin où elle se trouve, attendant que le jeune homme s'en aille. Pourquoi donc est-il venu dans les toilettes des filles ? Il semble nerveux et tourne en rond devant les lavabos en se parlant à lui-même pour se calmer, lorsqu'une fille entre à son tour. Vêtue d'un jean déchiré et d'un t-shirt sans forme, la tête couverte d'un bonnet et les cheveux teins en bleu, la nouvelle venue lui demande de lui remettre l'argent qu'il lui doit.  

Très vite, Max comprend qu'il s'agit de trafic de drogue, que Nathan revend dans l'université. Tandis qu'il répond à son interlocutrice qu'il n'a pas son argent, celle-ci hausse le ton et commence à le menacer de tout révéler sur ses activités s'il ne lui donne pas son fric au plus vite. Le fils Prescott, fils du principal donateur de l'université, un homme haut placé, qui deale de la drogue sur le campus, voilà qui ferait mauvais genre. Mais alors que l'étrange jeune fille aux cheveux bleus le menace, Nathan sort soudain un revolver de sa veste et menace son interlocutrice. Soudain prise de panique, la jeune fille le supplie de ranger son arme, mais Nathan semble totalement hors de contrôle, hurlant qu'il en a assez que l'on contrôle toute sa vie, qu'on lui force la main sans arrêt comme le fait tous les jours son père.  

Acculée contre le mur, la jeune fille tente de se sortir de la situation et repousse le jeune homme, mais soudain le coup part. Max pousse un hurlement et le temps semble tout à coup ralentir. Sous ses yeux, le fille au bonnet s'écroule à terre le t-shirt maculé de sang, tandis que Nathan lâche son arme à terre. Le temps semble ralentir de plus en plus, pour se figer un instant, et soudain comme revenir en arrière.  

 

Max se réveille en sursaut sous le choc, découvrant soudain que tout ça n'était qu'un affreux cauchemar. Assise à son bureau, l'adolescente essaye de masquer au maximum son malaise tandis que Mr Jefferson, qui récite son cours, ne semble pas s'être aperçu de l'assoupissement de son élève. "Alfred Hitchcock disait qu'une pellicule représente des "fragments de temps", mais il pouvait aussi bien parler de cinéma que de photographie". Totalement déroutée, la jeune fille s'aperçoit qu'elle a déjà vécu cette scène, que ce cours est celui qu'elle vient de voir dans ce qui n'était semble-t-il qu'un rêve.  

Jetant un œil sur l'horloge, celle-ci lui confirme bien ce qu'elle vient de déduire. Max aperçoit alors Victoria qui ricane avec sa voisine en jetant des boules de papier sur Kate qui subit sans rien dire, Derek qui joue discrètement sur son smartphone, et Stuart qui gribouille des dessins sur une feuille à carreaux. Comment cela est-il possible ?! Tout ça n'était-il réellement qu'un rêve, ou bien a-t-elle remonté le temps ?  

"Maxine ?" Tirée de ses pensées par Mark Jefferson, l'adolescente s'aperçoit que toute la classe la regarde, et qu'elle a déjà vécu cette scène où Victoria avait répondu à sa place à la question du professeur dont elle n'avait pas la réponse. Ayant retenue la réponse donnée par sa voisine, Max répond cette fois à Jefferson qui la félicite puis continue son cours. La jeune fille n'en revient pas ! Cela voudrait donc dire qu'elle a non seulement remonté le temps, mais qu'elle a pu également modifier le cours des choses !  

 

Elle repense alors à la scène à laquelle elle a assisté dans les toilettes, et qui ne s'est pas encore passée. Serait-il possible qu'elle puisse empêcher la mort de cette pauvre fille ? Alors que la cloche sonne, indiquant la fin des cours, Max se précipite hors de la salle pour se rendre aux toilettes, mais elle est stoppée dans son élan par le professeur Jefferson qui veut savoir où elle en est de sa participation au concours photo. Après être parvenue à se débarrasser de lui, l’adolescente file aux toilettes en espérant ne pas arriver trop tard.  

Lorsqu'elle arrive, ceux-ci son vides comme dans sa vision précédente. Un papillon se glisse par la fenêtre entre-ouverte et part se poser comme prévu sur le rebord d'un seau. Max se glisse alors comme la fois précédente dans le recoin de la pièce où elle s'était cachée, et attend de voir Nathan arriver. Témoin de la même scène que celle qui s'est déroulée la première fois, Max commence à paniquer lorsque Nathan saisit de nouveau son revolver, s'interrogeant sur la manière de changer les choses. Apercevant alors l'alarme à incendie qui se trouve près d'elle, elle brise la vitre de celle-ci sans attendre et la déclenche.  

L'alarme retentit alors dans les couloirs, surprenant Nathan Prescott. La fille aux cheveux bleus profite alors de cette opportunité pour se dégager de l'étreinte de son agresseur et s’enfuir des lieux au plus vite. Très vite, le jeune homme quitte les lieux lui aussi, après avoir pris soin de ranger son arme. Sur place, Max n'en revient pas. Elle a vu cette fille mourir sous ses yeux, et à présent elle lui a sauvé la vie ! Après quelques instants, le temps de reprendre ses esprits, Max sort à son tour des toilettes pour rejoindre les autres étudiants sur la pelouse à l'extérieur, lorsqu'elle est interrompue par le proviseur.  

 

**************************************************************  

_______________________LIFE IS STRANGE_______________________  

___________________Un film d'Alfonso Hernández___________________  

 

**************************************************************  

 

Assise dans sa voiture, Chloe (Evalena Sweet) tente de reprendre ses esprits suite à la frayeur qu'elle vient d'avoir. Elle qui aimait flirter avec la mort en jouant à tenir le plus longtemps sur la voie-ferrée lorsqu'un train approchait avait bien cru qu'elle allait y passer cette fois. Mourir dans les toilettes de l'Academie Blackwell, abattue par le fils du célèbre Sean Prescott, voilà qui aurait été une fin pour le moins originale pour celle qui avait réussi à se faire virer de l'établissement, et n'avait plus le droit d'y mettre les pieds.  

Son coeur bat la chamade. Elle n'avait sans doute pas eu aussi peur depuis cette nuit voilà deux ans où elle avait été agressée par ce connard au concert clandestin du groupe punk-rock Firewalk dans l'ancienne scierie perdue dans les bois, simplement parce qu'elle avait renversé de la bière sur lui. Elle avait fait des kilomètres à pied pour se rendre sur les lieux du concert. Sa mère aurait été folle de rage si elle avait su ça. Mais surtout, dans quel état aurait-elle été si cette nuit là elle avait été appelée par l'hôpital pour lui apprendre que sa fille y avait été admise ? Chloé avait bien cru ce soir là que ça allait mal finir pour elle, et sans l'intervention de Rachel (Alexandra Green) dieu sait ce que ce connard lui aurait fait avec son tesson de bouteille !  

Rachel Amber était une élève de la classe de Chloé à l'époque, mais les deux filles ne se fréquentaient pas. Rachel faisait partie du groupe de filles populaires de la classe, avec cette peste de Victoria Chase, ces filles de bonnes familles à qui tout réussissait. A leurs yeux, Chloé était une moins que rien. Victoria ne manquait pas une occasion de le lui faire savoir. Chloé avait donc été surprise de retrouver Rachel ce soir là à un concert punk-rock. Jamais elle n'aurait imaginé que cette fille puisse apprécier ce type de musique, et encore moins la retrouver à un concert clandestin ! Mais c'est aussi grâce à l'aide de Frank Bowers (Bryan Wallace), un petit dealer du coin, qu'elles avaient pu échapper à ce type.  

 

Ce soir-là, Chloé avait fait la connaissance d'une fille dont elle ne soupçonnait pas l'existence, à mille lieues de l'image qu'elle s'était faite d'elle, et qui était devenue sa meilleure amie, son "ange". Depuis le départ de Max pour Seattle, Chloé n'avait plus jamais vraiment eut d'amie. Elle en aurait pourtant bien eu besoin à la mort de son père, dans cet accident de voiture. Elle s'était sentie terriblement seule à l'époque, sans amie sur qui s'appuyer, et avec sa mère Joyce (Léa Geoffrey) totalement effondrée elle aussi.  

Aux yeux de Chloé, la vie de Rachel était l'exacte opposée de la sienne. Fille du Procureur James Amber (Aidan Meade), elle était originaire de Californie mais était venue s'installer dans l'Orégon avec sa mère Rose (Ciara Hennessey) suite à une mutation professionnelle de son père. Ils vivaient dans une immense villa dans les quartiers huppés de la ville. Et pourtant, Chloé avait découvert par la suite avec sa nouvelle amie que sous cette façade de famille idéale, les Amber cachaient de lourds secrets que même Rachel ignorait.  

Les deux jeunes filles tourmentées s'étaient alors vite liées d'amitié, ce que Rachel elle-même ne cachait pas, allant jusqu'à s'afficher en photo avec Chloé sur les réseaux sociaux, ce qui était loin d'enchanter cette peste de Victoria.  

 

Sortant de sa rêverie, Chloé se tient toujours assise au volant de son pick-up, au bout du parking de l'Académie Blackwell. Comment va-elle pouvoir dire à Franck qu'elle n'a pas récupéré le fric que lui doit Nathan Prescott ? La voilà dans la merde jusqu'au cou, et elle ne voit pas comment elle va pouvoir s'en sortir. Si Rachel était encore là, sans doute saurait-elle comment faire, mais voilà des semaines que Chloé n'avait plus aucune nouvelle, tout comme ses parents. Il était impossible qu'elle soit partie sans elle ! Toutes les deux rêvaient de quitter Arcadia Bay, et Rachel ne l'aurait jamais fait seule !  

Relevant les yeux, Chloé aperçoit au loin Maxine, qui discute avec Warren au loin sur le parking, alors que tous les étudiants sont retournés dans l'établissement. Pourquoi donc Max n'était-elle pas venue la voir à son retour à Arcadia Bay ? Chloé lui en veut encore de ne plus avoir répondu à ses lettres lorsqu'elle était partie à Seattle, mais elle aurait pensé malgré tout qu'elle serait revenue la voir une fois de retour ici. Mais après tout, de l'eau a coulé sous les ponts depuis le temps, et peut-être n'ont-elles plus rien à voir l'une avec l'autre.  

Soudain, elle aperçoit Nathan Prescott qui fonce d'un pas déterminé vers Max et son ami. Que peut-il bien lui vouloir ?  

 

**************************************************************  

 

Max n'en revient pas ! Quel pauvre type ! Comment le directeur de Blackwell peut-il avoit engagé un tel connard comme surveillant de l'établissement ! Avant de rejoindre Warren comme prévu, la jeune femme était passée par sa chambre pour récupérer la clé USB qu'elle devait lui rendre, et avait surpris le surveillant David Madsen (Clarke Crewson) qui s'en prenait à Kate Marsh, qui n'en menait pas large devant ce pauvre type. Max n'avait pas pu s'empêcher d'intervenir, pour rappeler à ce con qu'il n'avait pas le droit de s'en prendre ainsi aux étudiants. Elle ignorait ce qu'il lui voulait, mais il paraissait évident qu'il n'avait pas le droit de faire ce qu'il faisait. D'ailleurs, le regard plein de remerciement que Kate avait lancé à Maxine était assez parlant.  

En retour, Max avait eut le droit elle aussi à des menaces déguisées. Mais bon dieu, qu'est-ce qui ne tournait pas rond chez ce type ? Il y a des gens à qui le moindre petit pouvoir monte vite à la tête. Lorsqu'il était parti, la jeune étudiante avait tenté de savoir auprès de Kate ce qu'il lui voulait, mais elle était restée évasive.  

 

Arrivant auprès de Warren, Maxine lui tend la clé USB en le remerciant. Puis les deux amis discutent un moment à propos des films que le garçon avait mis sur la clé, et qu'elle a regardés. Ils n'apperçoivent pas alors Nathan qui arrive dans le dos de Max et la bouscule. "Qu'est-ce que tu as été dire au proviseur ?! Par ta faute je suis convoqué dans son bureau avec mes parents !" Droit dans ses bottes, Max lui avoue qu'elle se trouvait dans les toilettes et qu'elle a tout vu, et qu'elle a raconté toute la vérité au proviseur.  

Furieux, Nathan se met à hurler contre le monde entier qui ne cesse de le faire chier. Comme en transe, il s'en prend aux étudiants, au proviseur, et même à ses parents qui sont tous sur son dos en permanence ! Face à lui, Max commence à avoir peur. Nathan ne semble pas aller bien, et après ce qu'elle a vu dans les toilettes, elle sait qu'il est capable de faire n'importe quoi.  

Ne pouvant pas rester sans rien faire en voyant son amie se faire agresser de la sorte, Warren tente de s'interposer au moment où Nathan lève la main comme pour frapper la jeune fille. Toujours autant en colère, le fils Prescott assène un coup de boule à Warren qui s'écroule à terre. A son tour, Max tente de retenir le jeune homme devenu fou à lier, lorsqu'une voiture surgit en faisant crisser les pneus.  

 

En se retournant, Maxine n'en revient pas en découvrant qu'il s'agit de la fille aux cheveux bleus dont elle a sauvé la vie dans les toilettes, et que cette fille n'est autre que... Chloé ! Sa meilleure amie d'enfance, celle avec qui elle avait perdu le contact en déménageant à Seattle ! Voyant qui est au volant de la voiture, Nathan se met à hurler plus fort encore. Il s'agit de cette salope qui l'a menacé dans les toilettes de tout balancer sur lui.  

Chloé se penche pour ouvrir la portière passager de sa voiture, et invite Max à entrer sans perdre de temps. Grimpant à l'avant, son amie referme la portière derrière elle et la voiture quitte en trombe le parking en abandonnant Nathan derrière elle, hurlant comme un demeuré. Jetant un oeil dans le rétroviseur, Max aperçoit Warren qui profite que l'attention de son agresseur est reportée ailleur pour quitter lui aussi les lieux.  

 

**************************************************************  

 

Descendant les escaliers, Chloé se dirigea vers la cuisine où sa mère était en train de préparer le repas. Peu avant, Joyce avait frappé à la porte de sa chambre pour lui demander de descendre, car elle voulait lui parler. Chloé était encore crevée de sa nuit, mais elle ne pouvait pas le dire à sa mère. Elle s'était donc rapidement douchée et habillée, puis était descendue en se demandant ce que sa mère pouvait bien vouloir lui dire.  

Depuis la mort de son père, Chloé et sa mère étaient très soudées, mais l'arrivée dans leur vie du nouveau petit ami de Joyce avait compliqué les choses. Chloé détestait ce David, un ancien militaire arrogant et intransigeant, qui se permettait de donner à sa petite-amie des conseils d'éducation pour sa fille alors qu'il n'avait lui-même jamais eu d'enfant. Et comme Joyce écoutait tout ce qu'il disait, Chloé et elle étaient sans cesse en conflit désormais.  

En entrant dans la cuisine, elle salua sa mère et se prépara au pire.  

 

"- Où étais-tu, hier soir ?"  

"- Où veux-tu que je sois allée ? J'étais dans mon lit, en train de dormir."  

"- Ne me ments pas, Chloé. Je sais très bien que tu n'étais pas dans ta chambre, et lorsque je t'ai envoyé un SMS, tu n'y as même pas répondu. Je me suis fais un sang d'encre toute la nuit, et David t'a cherchée partout sans trouver la moindre trace de toi !"  

"- Pourquoi as-tu appelé ce con ? Je n'étais pas en danger."  

"- Un peu de respect pour David, s'il te plait ! Il s'inquiétait pour toi, lui aussi !"  

"- Je vais bien, Maman. Tu vois bien."  

"- Je m'inquiète pour toi, Chloé, dit Joyce d'un ton plus calme, voyant que la discussion allait dégénérer. Tes notes sont en chute libre, et j'ai été plusieurs fois appelée par le Proviseur parce que tu séchais les cours. Je t'ai couverte jusque là pour ne pas que tu sois renvoyée, mais je ne pourrai pas le faire éternellement."  

 

Chloé resta silencieuse. Elle ne voulait pas que sa mère s'inquiète. Elle avait bien assez à faire déjà, entre la maison à entretenir seule, et son travail au Diner. Tout ça aurait été différent si son père n'avait pas eut cet accident. Toute leur vie avait changée depuis ce jour.  

 

"- Papa me manque, se confia soudain Chloé"  

"- A moi aussi il me manque, Chloé. Mais si tu prenais le temps de connaitre un peu mieux David, tu verrais que c'est un type bien. Il t'aime beaucoup, tu sais."  

"- J'en ai rien à fouttre de ce type !"  

"- Eh bien pourtant il va falloir que tu t'habitues à le voir plus souvent, car il va venir habiter à la maison, avec nous."  

"- Quoi ?!! C'est quoi ce délire ?!! Jamais de la vie !"  

"- Ecoute, Chloé, c'est encore moi le parent dans cette maison, et c'est moi qui décide ce qui est bon pour nous. Cela fait plusieurs mois maintenant que je suis avec David, et je lui ai proposé de venir habiter ici, que ça te plaise ou non !"  

"- Très bien, alors dans ce cas, puisque je n'ai rien à dire, je te laisse !"  

 

Chloé partit en trompbe, grimpant l'escalier en tapant du pied, et claque la porte de sa chambre. Dans la cuisine, Joyce Price se retint de poursuivre sa fille. Elle s'était attendue à cette réaction. C'était difficile pour Chloé d'accepter qu'un autre homme que son père vienne vivre dans cette maison. Jetant un oeil à sa photo de mariage qui tronait sur une étagère, elle eut une pensée pour William (Daniel Flintstone) et son esprit se perdit dans de vieux souvenirs avec son défunt époux...  

 

**************************************************************  

 

Assise à l'avant de la voiture de Chloé, Max reste silencieuse, ne sachant pas trop quoi dire. C'est son ancienne amie qui rompt le silence en faisant la conversation toute seule. "Merci beaucoup Chloé ! De rien Max, tu n'as vraiment pas changé depuis cinq ans." Malgré sa tentative de faire de l'humour, son reste toujours silencieuse. Chloé insiste alors en tentant une autre méthode, pour forcer Max à réagir.  

 

"- Surtout cache ta joie de me revoir !"  

"- Bien sûr que je suis heureuse de te revoir. admet finalement Maxine. Mais je suis encore un peu secouée par ce qui vient d'arriver. Et puis, cette journée est vraiment... étrange..."  

"- Ca va aller pour ton ami, tu crois ?"  

"- Oui, je l'ai vu partir lui aussi."  

"- Que te voulais Nathan ? Pourquoi il s'en est pris comme ça à toi ?"  

 

Max ne sait pas quoi répondre. Comment lui dire ce qui s'est passé, qu'elle l'a vue mourir dans ces toilettes, qu'elle a remonté le temps et qu'elle a empêché sa mort ? Elle ne la croira jamais ! Elle élude alors la question, et change de sujet en demandant à Chloé comment ça va. Tandis que la voiture roule droit devant elle, les deux amies échangent alors sur leurs vies depuis ces cinq dernières années.  

Tout en discutant, Maxine ne peut s'empêcher d'observer son amie. Elle a tellement changé depuis cinq ans ! Ses bras sont couverts de tatouages, ses cheveux autrefois blonds sont teints en bleu, et les vêtements qu'elle porte n'ont plus rien à voir avec le style qu'elle avait alors qu'elles étaient encore de jeunes adolescentes. Elle est pourtant heureuse de la retrouver, et lorsque Chloé lui reproche de ne pas lui avoir donné de nouvelles toutes ces années, ni depuis un mois qu'elle était de retour à Arcadia Bay, la jeune fille ne trouve rien d'autre à dire que "Pardon", sans plus d'explications.  

Un silence pesant envahit alors l'habitacle de la voiture, les deux filles ne sachant plus quoi se dire. Tandis que le soleil commence à disparaitre à l'horizon, Chloé roule alors droit devant elle, jusqu'à la maison de sa mère. Après avoir arrêté sa voiture devant le garage, elle invite Max à entrer. Pour la jeune fille, c'est assez étrange de revenir dans cette maison où elle a passé tant de temps plus jeune.  

 

Il n'y a personne à la maison, et les deux filles montent à l'étage pour se rendre dans la chambre de Chloé. Si Max reconnait la maison qui n'a guère changée depuis cinq ans, lorsqu'elle entre dans la chambre de son amie, elle découvre un univers à mille lieues de ce que c'était à son départ pour Seattle. Les posters aux murs de groupes punk-rock, le bazard qui traîne à terre, entre des vêtements jetés sans aucun soin, les boites de CD abandonnées là, et même des emballages de biscuits jonchant le sol, il règne ici une ambiance qui n'a rien à voir avec la petite fille qu'elle a laissé derrière elle cinq ans plus tôt.  

Chloé s'assoit sur son lit, attrappe un cendrier qui traîne sur le sol et s'allume une cigarette. "Tu peux mettre de la musique, s'il te plait ?" Max se penche alors vers une boite dans laquelle trônent plusieurs boites de CDs, au milieu desquels elle trouve une photo de son amie, avec une autre jeune fille. Elle reconnait immédiatement ce visage, qu'elle a vu un peu partout sur le campus, sur des avis de recherches placardés sur tous les murs. Une certaine Rachel. Chloé la connait donc ?  

Chloé lui arrache soudain la photo des mains, comme si Max s'était permise de toucher à quelque chose de personnel.  

 

"- Je suis désolée, je ne voulais pas être indiscrète. La photo était au milieu de tes CDs... Vous étiez proches ?"  

"- C'est un euphémisme..."  

"- C'est Rachel Amber, c'est ça ? J'ai vu sa photo un peu partout à Blackwell"  

"- C'est moi qui les ai placardés. Personne ne semble s'inquiéter de sa disparition. Elle était mon ange gardien... Après la mort de mon père et ton déménagement, j'étais totalement perdue, et grâce à elle je me suis trouvée."  

"- Elle a disparu depuis longtemps ?"  

"- Depuis six mois. Elle a quitté la ville sans rien me dire, et sans moi..."  

"- Elle n'a donc pas disparu ?"  

"- Si, je suis convaincue qu'il lui est arrivé quelque chose. Elle ne serait pas partie sans me le dire."  

"- Tu vois une raison pour laquelle elle aurait pu partir ?"  

"- Une raison... Tu peux mettre de la musique, s'il te plait ?"  

 

Voyant que son amie ne souhaite pas répondre à sa question, Max se lève, attrappe un CD au hasard et le glisse dans la platine. Tirant encore sur sa cigarette, Chloé s'allonge sur son lit et écoute en silence la musique, en se perdant dans ses souvenirs.  

 

**************************************************************  

 

Le train de marchandise roulait tout droit, avec à son bord Chloé et Rachel, qui avaient sauté dans un wagon en route. Chloé avait rejoint sa nouvelle amie à la fin de son cours de théatre, et assisté à la fin de celui-ci. Le groupe répétait la pièce qu'il devait jouer devant l'école dans quelques jours. Rachel tenait le premier rôle, et Chloé avait été ébahie de la voir jouer la comédie. Y avait-il une chose dans laquelle Rachel n'était pas talentueuse ? Cette fille semblait savoir tout faire.  

Elles auraient du se rendre en cours, mais ce jour là Rachel n'en avait pas envie, et avait proposé à Chloé de sècher l'école. La jeune fille avait eut un moment d'hésitation, craignant que cette fois sa mère ne puisse pas la couvrir, mais après tout peu lui importait. Elle avait donc accepté et les deux amies avaient filé jusqu'à cette décharge à l'extérieur de la ville, située le long de la voix ferrée.  

Lorsqu'un train avait surgit au loin, Rachel avait alors décidé de monter à bord, et Chloé l'avait suivie sans réfléchir. Elles descendirent à la ville voisine, puis marchèrent jusque dans un parc, celui au coeur duquel se trouvait cet immense arbre centenaire. Rachel regardait régulièrement sa montre, et semblait tracassée. Chloé n'osa pas lui demander ce qui se passait. Elles grimpèrent jusqu'à l'esplanade depuis laquelle il y avait un point de vue magnifique sur la région.  

 

Là haut, Rachel décida de jouer à un jeu. Elle glissa une pièce dans les jumelles depuis lesquelles on pouvait observer tout le parc, et proposa à Chloé d'espionner les gens qu'ils voyaient et d'imaginer ce qu'ils pouvaient dire ou penser. Il y avait cette fille qui pianotait sur son ordinateur portable, allongée dans l'herbe, cette femme qui attendait seule sous l'arbre centenaire, ou ce joggeur qui faisait des étirements. Les deux amies rirent de bon coeur en imaginant toutes sortes de choses à leur propos.  

Lorsque les jumelles s'arrêtèrent à nouveau sous la femme (Savannah Dallas) qui attendait sous l'arbre, Chloé aperçut un homme qui s'approcha d'elle et la prit dans ses bras. "Attention, roulage de pelle dans cinq, quatre, trois, deux..." dit elle en riant. Et sa prédiction se réalisa. Mais lorsqu'elle leva les yeux vers son amie, elle aperçut une larme couler sur la joue de Rachel.  

Chloé lui demanda si tout allait bien, et Rachel se mit en colère, s'en prenant à elle. Ne comprenant pas ce qui lui arrivait, Chloé lui demanda des explications, mais son amie ne répondit pas, et l'abandonna sur place. Chloé tenta de la rattrapper, mais comprit qu'il était inutile de le faire. Qu'est-ce qui avait bien pu la bouleverser ainsi ?  

 

Se demandant si cela pouvait être lié à ce qu'elles avaient vu dans les jumelles, Chloé retourna vers celles-ci et observa de nouveau le couple sous l'arbre. Zoomant sur eux, elle crut reconnaitre le visage de l'homme, sans savoir où est-ce qu'elle l'avait déjà vu. Lorsque soudain, elle comprit. Cet homme, elle l'avait déjà vu dans le journal. Il s'agissait du Procureur James Amber, le père de Rachel ! Mais alors, cette femme ?...  

 

**************************************************************  

 

Le bruit de la porte du rez-de-chaussée claquant fait sortir Chloé de ses pensées, qui se relève et fonce à la fenêtre de sa chambre pour regader dehors. Zut ! La voiture de David, son beau-père ! Avec la voiture de Chloé stationnée devant le garage, nul doute qu'il va monter la voir, et lorsqu'il sentira l'odeur du tabac, elle va encore passer un sale quart d'heure.  

Sans perdre de temps, Chloé invite Maxine à la suivre. Elle ouvre la fenêtre et se glisse à l'extérieur par le toit. Alors qu'elles quittent les lieux, les pas du beau-père montant l'escalier se font entendre. Dans le couloir, David Madsen frappe à la porte de la chambre de Chloé qui ne répond pas, lorsqu'il entend le moteur du pick-up démarrer. Il n'a pas le temps de courrir la ratrapper dehors. Lorsqu'il passe la porte, le pick-up est déjà sur la route.  

A son volant, Chloé lui jette un regard assassin en lui faisant un doigt d'honneur, puis écrase l'accélérateur. Sur le siège passager, Max reste bouche bée en découvrant le visage du beau-père de son ami. Il s'agit du responsable de la sécurité de Blackwell, celui-là même qu'elle a surpris en train de s'en prendre à Kate dans la journée !  

 

Chloé roule jusqu'au parking près du phare d'Arcadia Bay. Les deux amis marchent ensuite jusqu'au banc public qui se trouve au pied de celui-ci, et s'y assoient pour observer le soleil couchant sur la baie. Le paysage est magnifique. Revient alors à l'esprit de Maxine cette vision qu'elle a eut dans un rêve lorsqu'elle s'est assoupie durant la cours de Mark Jefferson.  

C'est ici qu'elle observait cette immense tornade qui filait droit vers la ville, pour tout détruire. Il ne s'agit que d'un rêve, mais celui-ci lui a semblé si réel qu'elle a du mal à l'oublier. Et puis il y a eu cette vision dans les toilettes, de son amie abattue d'une balle de révolver. A ce moment, Max décide de se confier à sa vieille amie retrouvée. Sans doute va-t-elle la prendre pour une folle, mais elle a besoin d'en parler à quelqu'un.  

 

"- Chloé, j'ai quelque chose à t'avouer..."  

 

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  

Adapté des jeux-vidéo "Life is Strange" et "Life is Strange - Before the Storm"  

 

 

 

 

Emma Adams : Maxine « Max » Caulfield  

Evalena Sweet : Chloe Price  

Luke Halberg : Mark Jefferson  

Lewis Barrymore : Nathan Prescott  

 

Alexandra Green : Rachel Amber  

Aidan Meade : James Amber  

Ciara Hennessey : Rose Amber  

Savannah Dallas : Sera Gearhardt  

 

Léa Geoffrey : Joyce Price  

Daniel Flintstone : William Price  

Clarke Crewson : David Madsen  

 

Alec Lederman : Sean Prescott  

 

Bryan Wallace : Frank Bowers  

Clyde Stafford : Damon Merrick  

Jasper Lopez : Warren Graham  

Ellein Morcar : Victoria Chase  

Jewel Desplat : Kate Marsh

Scénario : (3 commentaires)
une superproduction fantastique de Alfonso Hernández

Luke Halberg

Emma Adams

Lewis Barrymore

Evalena Sweet
Avec la participation exceptionnelle de Alexandra Green, Aidan Meade, Ciara Hennessey, Savannah Dallas, Léa Geoffrey, Daniel Flintstone, Clarke Crewson, Alec Lederman, Bryan Wallace, Clyde Stafford, Jasper Lopez, Ellein Morcar, Jewel Desplat
Musique par Brittani Reyes
Sorti le 09 octobre 2049 (Semaine 2336)
Entrées : 25 036 369
url : http://www.cinejeu.net/index.php?page=p&id=54&unite=fenetre&section=vueFilm&idFilm=25566